Solange Fluder «A chaque problème, une solution »

Ne jamais oublier d’où on vient : le crédo de Solange Fluder. De racines et de cœur amnévillois, elle a suivi une trajectoire linéaire. Actuellement responsable d’agence et chargée d’affaires CERECO Est, laboratoire d’analyses spécialisées dans l’agroalimentaire, les rejets atmosphériques, les eaux, sols et déchets, elle met au centre de son parcours le respect des autres et des engagements.  

«Je suis née à Amnéville où j’ai habité toute mon enfance. Benjamine d’une famille de trois enfants. Mon père travaillait à l’usine, ma mère était femme au foyer. Mes parents m’ont apporté une éducation centrée sur le respect des autres et la politesse», rappelle Solange Fluder. De jeunes années placées dans le cadre d’un milieu ouvrier, avec des préceptes de vie à la fois simples et durables, de ceux faisant garder les pieds sur terre. «Mes parents ont toujours considéré les études et le travail comme essentiels en tant qu’ascenseur social. Rapidement, ils m’ont transmis l’estime de soi, en m’encourageant dans mes choix et en me félicitant à chacun de mes succès scolaires et universitaires. Ils m’ont transmis le sens des responsabilités en m’incitant dès mon plus jeune âge à effectuer des jobs d’été. Pour eux, l’autonomie, spécialement pour une femme, a toujours constitué une valeur essentielle. C’est pourquoi ils tenaient à ce que je m’occupe seule de mon orientation scolaire et universitaire et de l’ensemble des démarches administratives en découlant. Ma mère m’a encouragé à faire des études pour avoir une situation professionnelle et être indépendante.  Sur le bénéfice de cette éducation, j’ai pu me bâtir une personnalité axée sur l’ambition, la détermination, le goût du challenge et la ténacité. Je considère, en outre, que mon sens de la diplomatie, ma capacité à convaincre et à écouter, alliés à la fermeté dont je sais faire preuve, constituent un réel atout dans un milieu professionnel essentiellement masculin. »

Un brillant parcours

Solange Fluder réussit à l’Université de Metz un DUT Génie de l’Environnement puis un Master en Environnement. En 2001, elle est embauchée par un laboratoire d’analyses environnementales pour assister le responsable commercial, devenant rapidement chargée d’affaires, réalisant des études (bilan environnemental, diagnostic de sols), suivi environnemental des matrices eaux–sols et de clientèle (prospection, devis, facturation). Quand elle quitte ce laboratoire au bout de 12 ans, elle s’occupe alors d’1/3 du chiffre d’affaires de cette société, au sein d’une équipe de 5 chargés d’affaires. En 2014, elle devient responsable d’Agence/Chargée d’affaires CERECO EST filiale du groupe DESMA HOLDING. CERECO est un laboratoire d’analyses spécialisées dans les domaines suivants : agroalimentaires, rejets atmosphériques, eaux, sols et déchets. CERECO est accrédité COFRAC, agréé par le Ministère de la Transition Ecologique et de la Santé. «Bien installée dans mon précédent emploi, avec une solide expérience, un niveau de rémunération satisfaisant, mon entourage n’a pas forcément compris pourquoi je voulais m’attaquer à un nouveau challenge et ne m’a pas encouragé à sortir de ma zone de confort et à prendre des risques pour changer d’emploi. J’étais néanmoins déterminée à prendre ce risque et j’ai su faire preuve de persuasion auprès de mes proches. A ma prise de fonction, le portefeuille client de l’agence était vide, j’étais seule et pour toute feuille de route une seule injonction : implanter et imposer la marque CERECO dans le quart Nord-Est de la France. Grâce à ma motivation, mon ambition, à la confiance de ma direction, j’ai pu construire ma vision stratégique de l’agence, nous avons investi dans le matériel et les ressources humaines nécessaires à sa réalisation.  Partie seule, nous sommes à présent 9 personnes à l’Agence. » Solange Fluder s’active dans une large palette de missions : développement de l’activité de l’agence CERECO EST, recrutement, gestion du personnel, reporting mensuel au siège social.

Femme de défis

Dans une carrière menée sans faiblir, avec savoir-faire et talent, elle décrit ses moteurs : «Le défi, quand je suis en concurrence avec d’autres prestataires ou je réponds à un AO, je suis stimulée, motivée… plus la barre est haute. Indépendance et autonomie. Avoir des tâches variés et prise de décision. La rémunération qui permet de nous faire plaisir en famille.» Intéressée par la chose publique, elle en a néanmoins laissé l’engagement à son mari, élu local. Pour Solange Fluder, la clé de sa réussite tient pour une large part à des choix concertés en famille. Féministe ? L’intéressée réfléchit puis donne son analyse : «Je suis consciente qu’il y a des inégalités hommes/femmes mais je ne me sens pas féministe. Cela doit être dû à mon éducation, l’homme doit gagner plus que la femme…. La femme doit réaliser les tâches ménagères… Cela peut paraître naïf… mais je ne me sens pas confrontée à cette inégalité. Dans mon foyer, les tâches sont partagées entre mon mari et moi. Je manage 7 hommes et ça se passe très bien. Je pense que cela repose sur la personnalité et non le genre. Dans mon activité professionnelle quotidienne, je considère que l’on fait abstraction du fait que je suis une femme et que l’on me juge plus sur mes compétences et mes qualités humaines. Toutefois j’ai bien conscience qu’en termes de promotion et de rémunération il reste du chemin à parcourir ! »

Attachée à la Moselle

Dans un quotidien trépidant, elle profite de ses week-ends et des vacances pour se retrouver avec son époux et ses deux enfants. Evacuer, se vider la tête : le sport l’aide aussi, repris récemment. Son chemin est parsemé de valeurs, dont elle liste les plus importantes à ses yeux : le respect de soi et des autres, l’honnêteté, le goût du challenge et du travail. Autres facteurs essentiels pour elle : la prise de risque, voir la vie du bon côté et prendre du plaisir. Dès lors, Solange Fluder, femme moderne, parle avec affection de cette terre mosellane si ancrée en elle : «En tant qu’Amnévilloise de souche, je suis très attachée au centre touristique et thermal d’Amnéville. C’est à la fois un endroit unique en son genre et un exemple de reconversion réussie sur cette terre industrielle. J’aime aussi me promener au parc de Sainte- Croix à Rhodes ou dans les Vosges pour me ressourcer. Cela dit, je suis aussi très citadine et je trouve que Metz est une très jolie ville. Les différents quartiers ont leur charme et j’aime arpenter les ruelles du quartier Outre-Seille. J’ai besoin aussi de me retrouver en société après une semaine de travail intense et j’aime consacrer mes samedis après-midi au shopping à Metz et en fin d’après-midi terminer par un petit verre, place de Chambre. J’apprécie beaucoup la vitalité de cette place et l’atmosphère qu’elle dégage surtout pendant le marché de Noël.» Finalement, elle vogue aux accents de son vécu, d’hier et de maintenant, entre douce nostalgie et regard clair et lumineux vers le futur. Solange Fluder, une femme scrutant, confiante, l’horizon. Laurent SIATKA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *